Les tumeurs malignes rares gynécologiques touchent les organes génitaux qui sont l'ovaire, la trompe, l'utérus, et le vagin. Elles doivent être distinguées des formes communes car elles nécessitent des traitements spécifiques. La chirurgie y a une large place. Dans certains cas, il est possible de conserver la fertilité. La chimiothérapie est souvent différente de celle utilisée dans les formes communes.

Contact | Qui sommes nous | Conditions générales d’utilisation du site | Mentions légales | Liens