Référentiels - L'adénocarcinome à cellules claires
Télécharger l'arbre décisionnel

Présentation

Les adénocarcinomes à cellules claires représentent environ 5% des carcinomes ovariens. La présence d'une hypercalcémie para-néoplasique au diagnostic est inconstante mais très évocatrice du diagnostic.

Traitement

Ils sont le plus souvent de stade IA. Dans les stades localisés, l'histologie à cellules claires apparaît être un facteur de mauvais pronostic. Dans ce contexte, l'absence de série prospective fiable n'autorise pas la réalisation d'un traitement conservateur. Ces données et le fait que le bénéfice de la chimiothérapie n'était pas influencé par le type histologique dans les études ICON1 et ACTION ont conduit à proposer une chimiothérapie adjuvante dans tous les carcinomes à cellules claires quelque soit le stade.

Dans les stades avancés, l'association carboplatine - taxol est moins efficace que pour le type séreux. L'intérêt de l'irinotecan associé au cisplatine est en cours d'évaluation dans un essai de phase III.

La surveillance consiste essentiellement en un examen clinique et un dosage du marqueurs CA 125 si élevé initialement tous les 3 mois pendant 2 ans puis tous les 6 mois jusqu'à la 5e année puis une fois par an. Si les marqueurs étaient initialement normaux, il est nécessaire de réaliser une échographie par voie endo-vaginale tous les 3 à 6 mois.